Impressions sur le jeu FIFA 18

Et si tout cela ne suffisait pas, on trouve enfin, et certainement le contenu le plus important de cette version ou presque, un mode en ligne bien conçu. On peut soit faire des matchs classiques contre d’autres joueurs, soit participer à de véritables ligues interactives, où l’on pourra prendre le contrôle de notre équipe fétiche et réaliser les mêmes matchs que ceux de la véritable ligue, en suivant le même calendrier, et ainsi tenter de l’emmener sur le podium. Un mode très bien pensé qui demande toutefois à ce qu’une personne ait choisi l’équipe adverse, et non pas un des leaders. Le serveur nous indique toutefois le nombre de personnes ayant choisi chaque équipe, et également les horaires où l’on a le plus de chances de rencontrer ceux de l’équipe adverse. Remarquable. Concernant le confort de jeu en ligne, il est variable. On sent un temps de réponse parfois gênant, voir complètement lorsque le lag s’invite dans la partie, mais on peut quand même apprécier les différents matchs que l’on disputera.

Gameplay FIFA 18

pour profiter de ces différents modes de jeu, il faut évidemment disposer d’un gameplay de premier choix. Il est évident que dans ce domaine, il reste beaucoup à faire pour rendre le plaisir de jeu optimal, et on se retrouve une fois de plus avec un jeu arcade aux réactions parfois réussies et parfois bancales. Ainsi, le contrôle du joueur se fait en «super cancel», ce que les amateurs de PES sauront interpréter: les joueurs ne sont pas attirés par le ballon, et leur déplacement est totalement libre, dans toutes les situations. Bien que l’initiative soit bonne, elle induit quelques difficultés: la caméra et le joystick ne permettent pas d’assurer une précision sans faille au déplacement des joueurs, et parfois leur réaction est étrange, tellement qu’on peut avoir l’impression qu’ils évitent le ballon.

Bien évidemment ces réactions sont rares, et on arrive tout de même à faire ce que l’on veut de notre joueur. Toutefois, d’autres approximations vont se présenter. Si l’on peut désormais planifier correctement le placement de nos joueurs sur le terrain, leur position est très souvent figée, manquant de dynamisme. Un défenseur n’ira pas souvent en attaque apporter son soutien, et surtout il laissera les défenseurs centraux s’occuper seuls des attaquants dans l’axe, aussi dangereux soient-ils. La défense devient alors une vraie passoire, dont on pourra toutefois améliorer l’efficacité en prenant le contrôle des joueurs soi-même. Ce constat est également valable pour l’équipe adverse, qui aura bien du mal à stopper vos offensives correctement, et cela quel que soit le niveau de difficulté. Heureusement, le gardien est souvent redoutable, mais le jeu demeure un poil trop accessible.

Ajoutons à cela une physique du ballon qui manque de réalisme mais qui reste suffisamment convaincante pour le gameplay arcade proposé par ce FIFA.