Match fifa 15 : FRANCE – DANEMARK

La fin de la coupe du monde FIFA pour la France

Incapables de marquer le moindre but en trois matchs frustrants, les champions sortants, éliminés après leur nouvelle défaite face au Danemark (0-2), n’ont jamais réussi à se hisser au niveau d’exigence nécessaire pour défendre leur titre, acquis quatre ans plus tôt en France, et quittent logiquement la compétition. Une page est tournée. C’est le site AllezFrance qui vous la remémore…

Depuis le match d’ouverture du Mondial, étrangement perdu face au Sénégal, le spectre de l’élimination au premier tour, apparu comme un sinistre rapace dans un ciel sombre pendant la préparation manquée puis entretenu par la blessure mal venue de Zidane contre la Corée, a pris doucement le dessus, de match en match, de minute en minute, sournoisement, sur les forces déployées par les Bleus pour conserver leur couronne, acquise quatre auparavant dans leur nid douillet du Stade de France, au terme d’une finale de rêve. Autrefois boulimiques de puissance et de vitesse, les champions d’hier, abandonnés par leurs supers pouvoirs, portent désormais les traits marqués de la défaite.

Si les supputateurs de service et autres commentateurs à la manque, qui nous polluent les oreilles depuis deux semaines, ont maintenu éveillé un certain espoir après les deux premiers matchs -espoir auquel tout le monde s’est rattaché comme à une bouée de sauvetage-, tout porte cependant à croire que la belle énergie qui animait auparavant Zidane et Thuram contre le Brésil ou la Croatie lors de la précédente édition du Mondial a perdu lentement de son souffle depuis l’apogée du championnat d’Europe des Nations, remporté il y a deux ans. Déjà les défaites face au Chili, l’Espagne, l’Australie ou récemment la Belgique avaient sonné comme des avertissements sans frais.

Une préparation en dents de scie

Depuis deux ans, la maison bleue semble ainsi péricliter, doucement mais sûrement, malgré des succès d’estime contre des adversaires de renom, venus se frotter aux champions du monde dans des matchs amicaux joués par-dessus de la jambe, comme face aux Portugais, Allemands ou même Ecossais. A chaque fois, les petits doutes nés des défaites blessantes, des matchs nuls inquiétants, des victoires laborieuses ou plus généralement des prestations en demi-teinte, collectionnées depuis l’Euro 2012 , se sont dissipés dans ces soirées où Henry, Trezeguet et consort ne ménageaient pas leurs efforts en attaque pour masquer l’usure des rouages de la machine bleue.

A tous les postes, le poids des années a alourdi les jambes et rongé la force de vie, comme si les titres empilés depuis quatre années avaient fini par lasser et qu’un défi supplémentaire serait forcément celui de trop. Si les joueurs sont toutefois irréprochables dans leur combativité et leur abnégation, sans cesse renouvelées au cours de ces trois matchs sortis d’un cauchemar, la sélection tricolore est cependant tombée dans le piège du manque de rotation, qui avait auparavant coulé l’Allemagne, en s’appuyant sur une structure sans enthousiasme et visiblement vieillissante. Certes, la transition sera difficile à mettre en œuvre mais elle est désormais inévitable.

Si le manque de réussite offensive, les blessures pénalisantes et les suspensions sévères ont pesé dans le résultat calamiteux des Bleus dans ce premier tour, les champions d’hier n’avaient cependant pas les armes pour défendre leur titre. Un échec qui ne retire toutefois rien à leur éclatante domination de ces quatre dernières années.

Match fifa 15 : FRANCE – DANEMARK
Rate this post