Premières impressions sur PES 18

Je reviens tout juste de la finale nationale PES 18 du Royaume Uni où beaucoup de grands joueurs PES 18 se sont affrontés toute la journée jusqu’à ce que RobMclean gagne le titre national. Il a alors eu le privilège de jouer un match contre John Terry – oui, pour de vrai – et l’a battu 3-2 (quoique Rob l’aie jouée facile).

Il y avait également six PS2 avec les versions jouables de PES 18 disponibles toute la journée.

-> Impressions PES 18 :

C’est très semblable à WE10 comme nous nous en doutions tous.
Comparé à WE10 il y a quelques animations supplémentaires, particulièrement notables pour les prises de balle des gardiens.

Les gardiens sont toujours très faibles – ils relâchent beaucoup de balles permettant de la pousser ensuite au fond et ils ne réagissent pas très bien à quelques tirs qui passent juste à côté d’eux, alors qu’ils ne devraient pas.

D’après ce que j’ai pu voir, les équipes nationales sont celles de la coupe du monde. Ainsi pour l’Angleterre c’est Owen et Crouch en attaque avec Rooney et Walcott sur le banc. C’est une mauvaise nouvelle pour ceux qui jouent en tournois car ce seront les seuls attaquants disponibles pour ceux qui jouent avec l’Angleterre – pendant une année entière! De plus, Van Nistelrooy est toujours à Manchester United.

Il est quasiment sûr que c’était la version bêta plutôt que la version finale en raison des anciens kits. Manchester United a un kit domicile qui ressemblait au kit domicile de l’Inter Milan. Le kit de Chelsea n’avait aucun sponsor. Mais le kit de l’Angleterre était entièrement licencié et paraissait pas mal.

Il y a une nouvelle gamme de ballons disponible – et à mon avis, la plupart d’entre eux ne ressemblent pas à grand-chose.

Quelques joueurs avaient les stats mises à jour. Les joueurs que j’ai remarqués étaient Aaron Lennon qui semble très bien fait, et Michel Carrick est aussi amélioré. Ronaldinho est toujours irrésistible et Rooney reste un vraie pile !