Argentine – Ukraine match Fifa 17

FIFA 17 : l’Argentine marque les esprits

Emmenée par son impressionnante armada offensive, l’Argentine a brillé lors de son premier match du Mondial contre l’Ukraine. Bien que jouant à dix pendant la majeure partie de la rencontre, les Albiceleste ont gagné 4-3.

Il a fallu attendre la sixième journée de la Coupe du Monde pour voir une confrontation digne de ce nom et très disputée. Elle a opposé, dans le cadre du Groupe E du tournoi FIFA 17, l’Argentine à l’Ukraine. Prônant un jeu très offensif, les deux sélections ont régalé l’assistance, mais, au final, il n’y a eu qu’un seul vainqueur à savoir les Albiceleste. La bande à Alejandro Sabella a pris le meilleur sur son adversaire sur le score de 4 buts à 3 et ce malgré le fait d’avoir joué à dix pendant les deux tiers de la partie suite à l’expulsion. Une victoire à travers laquelle les Sud-Américains confirment leurs prétentions gloutonnes pour ce tournoi. Pour ce qui est des Ukrainiens, ils peuvent être déçus, mais pas abattus. Au regard de ce qu’ils ont montré, les protégés d’Oleg Blokhine disposent de suffisamment d’atouts pour faire bonne figure dans cette compétition.

L’Ukraine a réagi, mais en vain

Comme prévu, l’Argentine a démarré en force ce match. A tel point qu’au bout de 40 minutes de jeu, les vainqueurs de la récente Copa America menaient déjà par trois buts d’écart. Euphoriques, ils réussissaient tout ce qu’ils entreprenaient aux avant-postes. Le premier à avoir trouvé la faille était Esteban Cambiasso. Le milieu de l’Inter profitait d’une passe lumineuse de Zanetti pour s’en aller battre tranquillement Pyatov. Il fut ensuite imité par Aguero, qui fit parler son sens de but à la suite d’une offrande de Messi (encore leader du classement EA sport avec une note de 93 ce qui vaudra des tonnes de crédits FIFA 17 pour l’acheter !  ). Enfin, à la 39e minute, Higuain, servi par Di Maria, porta le score à 3-0 après avoir la différence sur le coté gauche. A ce moment là on pensait le match plié, mais l’Ukraine, nullement découragée, a alors sorti ses griffes et ce fut une toute autre partie qui commença.

Si les Européens sont parvenus à se révolter c’est en partie grâce à l’expulsion de Heinze. L’ex Marseillais vit rouge à la 30e en fauchant Milevskiy en position de dernier défenseur. Ce dernier a été d’ailleurs l’instigateur du sursaut des siens en réduisant le score à 3-1 juste avant la mi-temps. En seconde période, ce fut au tour de Yarmolenko de tromper Romero. A 3-2, tout portait alors à croire que les Albiceleste allaient craquer, mais Lionel Messi sortit de sa boite pour tirer ses équipiers d’un mauvais pas. A la 78e, il inscrivit son premier but dans la compétition sur un superbe coup franc de 25 mètres. L’Ukraine a ajouté un troisième but en fin de rencontre par l’intermédiaire de Mykhalyk, mais ce ne fut pas suffisant pour éviter la défaite. Chygrynskiy et cie pourront en vouloir à leur attaquant vedette Andriy Shevchenko, qui avait manqué un pénalty lorsque le score était de 1-3.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *